Monaco Energy Boat Challenge

Edit Content
logo 11 monaco energy boat challenge 2024 white and blue
Edit Content

Au Yacht Club de Monaco, l'innovation hydrogène dans l'industrie maritime

11e Monaco Energy Boat Challenge

Aborder l’innovation hydrogène dans l’industrie maritime et de la plaisance. C’était l’objectif de la table ronde annuelle sur l’hydrogène (5ème édition cette année) organisée par la Fondation Prince Albert II de Monaco, la Mission pour la Transition Énergétique et le Y.C.M 

Parmi les protagonistes de la journée figure SBM Offshore. « Chez SBM Offshore, nous croyons fermement qu’investir dans l’esprit de la compétition, en considérant les opportunités que nous créons pour les ingénieurs de demain, est fondamental pour que la transition énergétique se fasse en toute sécurité. L’hydrogène est l’une des principales technologies actuellement à l’étude et nous considérons donc qu’elle fait partie de l’équation. Dans cette optique, nous avons développé un ponton qui a produit de l’hydrogène pour avitailler les bateaux cette année. Nous avons également présenté une solution commerciale que nous envisageons dans le domaine de l’hydrogène, en particulier dans le secteur de l’ammoniac, à savoir les terminaux pour le déchargement de l’ammoniac et, dans les années à venir, nous nous concentrerons également sur l’étude des FPSO pour la production d’ammoniac», a déclaré Francesco Prazzo, directeur général de SBM Offshore. En ce qui concerne l’infrastructure, NatPower H a annoncé la finalisation du premier ravitaillement en hydrogène pendant l’événement nautique. L’opération de ravitaillement en hydrogène vert s’est déroulée aux premières heures de la matinée dans le port de Fontvielle avec le soutien et le savoir-faire technique et technologique de Linde Gas. « Nous sommes ici parce que cet événement est en train de devenir une référence sur le marché mondial de l’évolution de l’hydrogène. Il y a aussi trois bateaux, Madblue P-01, Inocel-Poseidon et le Riviera Racing de l’Université de Cambridge, qui étaient ici pour montrer leurs conceptions, mais dans la matinée, nous les avons avitaillés en hydrogène en accord avec l’autorité portuaire locale, de sorte qu’ils sont maintenant tous disponibles pour tester l’hydrogène à bord », a déclaré Andrea Minerdo, PDG de NatPower H. « Il y a un an, nous avons décidé de lancer ce projet et c’est la première infrastructure de station de avitaillement en hydrogène pour le marché de la navigation de plaisance », a-t-il rappelé. 

Alors que l’hydrogène gagne du terrain, l’une des nombreuses questions qui se posent est la suivante : Pile à combustible ou moteur à combustion interne ? Que nous réserve l’avenir ? « L’hydrogène est un sujet de décarbonisation et il peut avoir différents types d’applications. Dans le secteur maritime, le principal problème est que nous manquons d’hydrogène et que l’infrastructure n’est pas encore prête. C’est le principal facteur de ralentissement du marché. Cependant, la technologie émerge maintenant et il existe des solutions très efficaces telles que les piles à combustible qui sont prêtes et très efficaces pour un usage intensif, ainsi que les moteurs H2ICE comme solution pour accélérer l’écosystème », a ajouté Jules Billiet, directeur général d’Inocel.