Professionnels et étudiants travaillent main dans la main

Tous partagent une ambition commune : développer des systèmes de propulsion alternatifs pour bâtir le yachting de demain. Entre les universités et l’industrie du yachting, les échanges sont riches d’enseignements en témoigne les relations entre l’équipe de Hydrovinci et FinX, une jeune stat-up qui utilise le bio mimétisme pour son système de propulsion. L’entreprise était présente lors de l’exhibition du Monaco Energy Boat Challenge en 2019 et avait rencontré les étudiants ce qui avait donné naissance à une collaboration qui perdure encore aujourd’hui.

 

Mais aussi les français de Wave Estaca, vainqueurs en 2019 des épreuves nautiques qui testera cette année un propulseur à axe vertical ADV Tech.  Le chantier Nobiskrug participera également à ce challenge afin de réfléchir à l’utilisation de nouvelles énergies pour la motorisation des futurs yachts.

 

Le Monaco Energy Boat Challenge ouvrira ses portes le mardi 6 juillet 2021 pour 5 jours de compétitions, conférences et exhibitions. D’ici là, les concurrents devront présenter leur dossier d’inscription dans les catégories Solar avant la fin du mois de mars et fin mai pour les équipes en lice dans la classe Open Sea.